johan_caspar.jpgLa success story de J. Carl Fridlin Gewürze SA remonte à plus de 200 ans en arrière, lorsque Johann Caspar Fridlin (1751 – 1821) décida d’ouvrir un magasin de produits coloniaux. Il se lança simultanément dans le négoce d’épices. Pour transformer le tabac à priser, il acheta un pilon à Oberwil en 1807.

jakob_karl.jpgL’entreprise se développa et se fit rapidement un nom pour la haute qualité de son tabac à priser et de ses épices. Jacob Carl Fridlin (1785 – 1863) transforma le pilon en un pilon à épices, pour broyer les clous de girofle et la cannelle essentiellement.


johan_carl.jpgEntrepreneur prévoyant, Josef Christian Fridlin (1831 – 1914) racheta le moulin à blé de Letzibach à Zoug en 1874, qui était équipé d’un pilon et d’une roue hydraulique. En 1883, l’entreprise se fit inscrire pour la première fois au registre du commerce sous le nom de «J.C. Fridlin, Zoug, fabrication de tabac à priser et négoce d’épices».

josef_christian.jpgJohan Carl Fridlin (1858 – 1930) se spécialisa dans le négoce et la transformation des épices et investit dans de nouveaux appareils et machines.
 
En 1930, Jwan Carl Fridlin (1902 – 1969) reprit la direction et modifia l’inscription au registre du commerce en «J.C. Fridlin, moulin à épices à Zoug». C’est cette même année que fut lancée la première boîte destinée au commerce de détail et aux ménages privés: une boîte saupoudreuse en plastique transparent. Cette boîte connut un grand succès et fut vendue jusqu’en 1950. Jwan transforma le pilon hydraulique en un pilon électrique. Le logo de l’entreprise JCFZ avec le moulin stylisé fit son apparition. En 1960, le moulin fut dévasté par un incendie. Sa reconstruction vit l’ajout d’une annexe.

John Carl Fridlin (1935) ajoute au négoce et au moulin le segment de service conditionnement pour des tiers. La marque «Lotus» est lancée en 1964; en 1982, l’entreprise devient une SA familiale et l’inscription au registre du commerce est modifiée en «J.C. Fridlin Gewürze SA de Zoug». 1987 vit l’achèvement du bâtiment administratif et 1992 celui du bâtiment de fabrication de Hünenberg. Outre des équipements ultramodernes de broyage, une méthode de réduction des germes dans les épices et les fines herbes sans perte d’arôme est développée sous la marque protégée internationalement FriBAC***. En 1997, les bâtiments près du pilon sont abandonnés au bout de 123 ans d’utilisation.

Aujourd’hui, J.Carl Fridlin Gewürze SA est une entreprise familiale indépendante dirigée par Peter John Carl Fridlin (1966) et Iwan Carl Fridlin (1963). L’entreprise est parfaitement parée pour l’avenir avec ses compétences et sa longue expérience de leader national du marché en matière de transformation, négoce, conditionnement et distribution d’épices, de fines herbes et de mélanges d’épices.